En 1989, Solidarité parvient à imposer les discussions entre le pouvoir communiste et l'opposition, connues sous le nom de " Table Ronde ". Celles-ci débouchent sur des accords concernant, entre autres, la légalisation du syndicat Solidarité, les premières élections libres à la Diète, ainsi que la création d'un poste de Président de la République et d'un Sénat.

Comme attendu, l'élection de juin 1989 à la Diète (Sejm) offre à "Solidarité" la quasi-totalité des sièges disponibles. En août, un gouvernement de coalition est constitué. Il est dirigé par un Premier Ministre membre de la direction de "Solidarité", Tadeusz Mazowiecki. La Pologne est ainsi le premier pays d'Europe centrale et orientale à s'être libéré du communisme, bientôt imitée par la Hongrie, l'Allemagne de l'Est, la Tchécoslovaquie, la Bulgarie et la Roumanie.

Le gouvernement de T. MAZOWIECKI lance un ambitieux projet économique dont les fondements sont posés le 9 octobre 1989 par l'annonce du " plan Balcerowicz ", du nom du premier ministre de l'époque. A la fin de l'année, le Parlement abolit le rôle dirigeant du parti communiste et rétablit le nom de République de Pologne, en supprimant les mentions de socialiste et de populaire. Le parti communiste annonce sa propre dissolution en 1990.

Autres rubriques utiles

ku Histoire de la Pologne

Médiathèque sur la Pologne