L'art polonais moderne naît avec les expériences, surtout avant-gardistes, de la période de la "Jeune Pologne" : peintres symbolistes, école impressionniste, école de peinture historique, cubisme, constructivisme...

Les Polonais s'illustrent également au vingtième dans le théatre d'avant-garde et au cinéma avec notamment Andrzej Wajda, Roman Polanski, Krzysztof Kieslowski.

Cinéma polonais

Déjà très remarquée dans le théâtre (avec notamment Tadeusz Kantor et le groupe Cricot 2 de Cracovie, Jerzy Grotowski et le Théâtre Laboratoire de Wroclaw), la créativité polonaise au XXe siècle s'est emparée du septième art. Une véritable école polonaise du cinéma a été constituée. Celle-ci est surtout renommée depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, avec les metteurs en scène Andrzej Wajda (Cendres et Diamants, 1958; l'Homme de marbre, 1976; la Semaine sainte, 1996; l'Anneau de crin, 1993); Roman Polanski (Répulsion, 1965; le Bal des vampires, 1966; Lune de fiel, 1992; la Jeune Fille et la mort, 1995), devenu américain; Jerzy Skolimowski (Deep end, 1970; Travail au noir, 1982) et Krzysztof Kie62owski (le Décalogue , 1987-1988; la Double Vie de Véronique, 1991; Trois Couleurs : Bleu, 1993; Trois Couleurs : Blanc et Trois Couleurs : Rouge, 1994).

 

Autres rubriques utiles du site

kuArt et culture en Pologne

Médiathèque sur la Pologne